Ahmed Touré tabasse son épouse: Il a été arrêté pour coups et blessures volontaires et menace de mort

Spread the love

La cinquantaine sonnée, Mame Coura Sow a traîné en justice son mari Ahmed B. Touré, après 30 ans de mariage, pour coups et blessures volontaires et menaces de mort. La victime informe que son époux lui a donné des coups de poing avant de tenter de la tuer.

Le couple Touré se regarde désormais en chiens de faïence. Après 30 ans de mariage et parents de 3 bouts de bois de Dieu, ils ont décidé de se séparer. Âgée de 57 ans, commerçante de son état, Mame Coura Sow ne supporte plus la violence que lui inflige son mari. Elle a peur que ses agissements puissent avoir une conséquence sur son intégrité physique. Après avoir mûrement réfléchi, elle a décidé d’enclencher une procédure de divorce.

Habitant à la Gueule-Tapée, elle revenait, ce 15 octobre 2020, d’une audience relative à leur séparation. Mais son mari l’a accueillie dans la maison par des coups de poing.

« A peine ai-je ouvert la porte de la maison que Touré m’a attaquée, étranglée et m’a fait savoir qu’il allait me tuer avant de se suicider. Lorsque j’ai crié au secours, il m’a fait savoir que personne ne me sauverait », a expliqué la victime. Elle a dû son salut à ses voisins et au gardien qui sont venus à sa rescousse.

Ne s’arrêtant pas là, son bourreau a continué à la menacer de mort. Mal en point et crachant du sang, elle s’est rendue au service d’assistance d’urgences sise à Grand-Yoff, pour des soins. Après avoir reçu un certificat médical de 20 jours délivré par l’homme de l’art, la victime a porté plainte contre Ahmed B. Touré au commissariat de la Médina, pour « Cbv à conjoint et menaces de mort ».

Balayant d’un revers de main ces déclarations, Ahmed Touré estime qu’il n’a pas la mobilité adéquate pour commettre de tels actes. Le sexagénaire, entrepreneur industriel à la retraite, révèle qu’il souffre d’un cancer du rein et de nerf sciatique.

Ce jour-là, dit-il, il a eu une altercation avec son épouse. « On est en instance de divorce depuis quelques semaines. J’ai un différend avec ma fille et mon épouse qui ne cessent de me menacer de me faire expulser de mon domicile. Ainsi, le jour des faits, revenant d’une audience au Tribunal, je suis rentré en premier dans la maison avant qu’elle n’arrive et me trouve dans la chambre. Aussitôt, elle s’est mise à crier et à cracher du sang, en m’accusant de l’agresser et de la menacer », s’est-il défendu. Malgré les dénégations du mis en cause, il a été déféré au parquet. Il fera face au juge ces jours-ci.

« L’As »

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer