Kaolack : Confessions du gardien du mausolée de Sidy Lamine Niass

Spread the love

De Médina Baye à Léona, l’ombre de Sidy Lamine Niass a plané au Gamou de Kaolack. L’édition 2019 a été marquée par ces témoignages sur le défunt homme. Son mausolée devient le passage obligé de tous les fidèles, qu’ils soient Sénégalais ou étrangers.

Confessions intimes du gardien du mausolée

Pa Dicko Kane, le gardien du lieu est assis à gauche. «Depuis son décès, le nombre de visiteurs a augmenté. Je reçois chaque jour des centaines de personnes venues de toutes les localités du Sénégal. Elles viennent juste pour se prosterner sur sa tombe. Toutes les catégories professionnelles sont représentées», témoigne ce dernier.

Selon lui, certaines entrent joviales et ressortent avec des visages tristes. «C’est comme si elles ont envie de pleurer. En cette période du Gamou, le nombre de visiteurs a connu une augmentation considérable. Ils font la queue. Certains viennent à des heures tardives, plus particulièrement des autorités du pays entre 2 et 3 heures du matin. Des Sénégalais basés à l’étranger viennent souvent ici», confesse-t-il en refusant de citer des noms. Tout ce qu’on peut retenir en est qu’il s’agit de célèbres hommes politiques et affairistes.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer