Recueil politique : POLITIQUEMENT SENEGALAIS d’El-hadji Daniel So

Spread the love

A propos de l’auteur
« Juriste Gestionnaire de formation, titulaire d’un Master en Droit Privé – Spécialité : Droit Processuel, d’un DESCF (Diplôme d’Études Supérieures Comptables et Financières) et féru des leRres, El hadji-Daniel SO, est un citoyen sénégalais–panafricain soucieux du développement socio-économico-politique de son pays et du continent africain. Auteur de plusieurs contributions écrites sur l’actualité polico-socio-économique économique sénégalaise, africaine et parfois internationale, il s’est assigné à une tâche particulièrement ardue de serviteur. Le primordial pour lui, est que sa conviction demeure toujours intacte, quel que puisse être le bord où il se situera, la situation à laquelle il fera face. Fondre ses intérêts dans ceux de l’État, autrement dit du peuple, est son unique credo. »

À travers ce recueil d’analyses partiellement semi-autobiographiques rapportant le partage des moments les plus marquants et significatifs du premier mandat du président sénégalais M.Macky Sall (2012-2019),synchronisé avec des chroniques sur l’actualité socio-économique sénégalaise,africaine et parfois internationale et combiné et des ressentis personnels,j’essaie d’exprimer ce pourquoi, je me suis adonné à ce noble passion qu’est la politique.ô combien galvaudée et éloignée de son origine,dans un pays dénommé le Sénégal.

Résumé
« Au Sénégal où politique rime avec pouvoir, la passion pour la politique semble ne pas avoir sa raison d’être pour bon nombre de ses adeptes. Alors, pour le sentiment de responsabilité́ ainsi que l’équilibre du coup d’œil, n’en parlons pas. Il suffira donc juste d’une simple once de bon vouloir pour changer de niveau social qu’ils pensent pouvoir obtenir sans effort par son biais, et le compte y est. » « Préférant toujours la mythologie de la « finalité à tout-va » à celle du « comment licite », la plupart de ses acteurs s’arc-boutent derrière cet adage qui dit que « l’argent ne se gagne pas à la bourre mais en parvenant à s’en faire par tous moyens » – y compris amoraux – pour se hisser au sommet. » « Pendant ce temps, les véritables passionnés ou puritains à la chose politique se morfondent dans l’indignation et parfois même dans l’inaction pour tenter de noyer leur impuissance par le silence. Donnant ainsi libre cours aux arrivistes et profiteurs de décider de leur sort commun. » « La parole nourrissant la haine, le débat central se retrouve ainsi biaisé et désorienté, ouvrant l’espace d’une luRe politique interminable avant de déboucher de facto sur une subversion idéologique des principes de base de la politique, proprement dite. » « Le tout, en complicité sournoise – quelquefois, il faut le souligner – avec certains guides religieux, jadis considérés comme des régulateurs de la société devant veiller à la qualité de la gouvernance publique par leurs enseignements de la culture des bonnes moeurs et non celle de l’individualisme opportuniste. »

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Twitter widget by Rimon Habib - BuddyPress Expert Developer